Articles

Affichage des articles du février, 2015

Les aventures d'Aliette Renoir - La secte d'Abadon - Tome 1 de Cécilia CORREIA

Image
En arrivant à Paname, les Allemands s'étaient rendu compte qu'une menace plus dangereuse qu'eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j'avais dû zigouiller des rongeurs et encore... j'en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu'importe l'espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l'honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j'avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.
Mon avis : Un énorme coup de coeur ! j'ai tout aimé mais alors surtout j'ai aimé la repartie d'Aliette !! elle déchire tout quand elle réfléchie et qu'elle parle !!  j'ai beaucoup aimé l'intrigue…

Pierre Noire de Chantal FORET

Image
Nicolas Vernet, jeune enseignant venu de la ville, s’est installé avec Isabelle, sa femme, dans un village du Bourbonnais.
Un jour, au bout d’un chemin, au lieu-dit « Pierre noire », il découvre une maison abandonnée dont le charme l’envoûte. Il décide de l’acheter et d’y entreprendre des travaux.
Mais Isabelle se sent mal à l’aise dans cette masure sinistre, à laquelle elle ne s’habitue pas. Malgré tous les efforts de Nicolas, la jeune femme sombre lentement dans la dépression.
D’autant que Georges et Léa, propriétaires de la ferme voisine, leur ont raconté l’histoire de « Marie la folle », une émigrée polonaise retrouvée pendue dans la maison : depuis la guerre, elle attendait le retour de son mari…
Peu à peu, un sentiment de panique gagne Isabelle, victime d’une fausse couche. Un jour, elle disparaît. Mais Nicolas refuse de voir qu’une menace plane sur son couple… et peut-être sur sa vie.

Mon avis : Après avoir lu "l'heure du thé" que j'avais adoré, je me plonge dans l…